A Lanzac, une collection sur la guerre de 14-18 prête à exposer

Par Rédaction Cahors Publié le 23 Mai 21 à 8:00 

Actu Lot

Jean-Claude Jumel, habitant de Lanzac depuis la fin 2019, tout aussi passionné que passionnant, a assemblé méticuleusement une collection depuis quelques années.

Des affiches grand format, des journaux, des cartes postales, des courriers, des photos, des lithogravures, des médailles également, et même un exemplaire du traité de Versailles (d’époque s’il vous plaît).

Ce sont plus de trois cents pièces que cet ancien cadre d’une grande entreprise de travaux publics a soigneusement conservé et mis en valeur dans des cadres prêts à être suspendus.

Les documents sont dans un état parfait, et présentent un intérêt évident quant à la compréhension de ce qui s’est passé dans le quotidien des Français à cette époque.

Plusieurs lectures transversales

La vie à l’arrière, par les courriers (soumis à censure) entre les soldats au front et les familles restées à l’arrière, par des photos échangées aussi, sans oublier les journaux d’époque, seuls instruments d’informations. Des courriers poignants et remarquablement écrits tant par le style que par l’orthographe, au point de nous sentir ridicules aujourd’hui.

La propagande de guerre avec un niveau d’expressions nationalistes particulièrement injurieuses à l’endroit de nos voisins allemands. Une machine infernale pour répandre la haine dans les esprits d’une population majoritairement rurale et peu éduquée à l’époque, malgré tout le bon sens (rural) et le fatalisme dans une situation ou chaque soldat était un héros malgré lui, mais avant tout des gens au courage remarquable.

La réclame aussi, avec un zeste de propagande, pour financer l’effort de guerre puis la reconstruction d’un pays dévasté, via des campagnes nationales d’appels aux dons. Les appels publics à l’épargne des fameux emprunts russes sont également présents. Les affiches chargées de symboles aux dessins soignés révèlent des œuvres d’art oubliées.

Des petites histoires au quotidien qui s’inscrivent dans la grande histoire ; un regard factuel, sans interprétations abusives ou erronées, sur le monde d’une époque que l’on aimerait ne plus vivre et qui donne des clés de compréhension et une grille de lecture parfaite pour le comprendre, surtout aujourd’hui avec un état du monde pas franchement folichon. Notre passé nous donne des clefs. À nous de savoir s’en servir.

C’est en découvrant des documents dans des malles de ses grands-parents maternels et paternels, que M. Jumel, nourri des histoires de famille a démarré puis, petit à petit, il a amassé un véritable trésor documentaire, soigneusement classé, inventorié, un ensemble prêt à exposer. Du reste, il y a déjà eu plusieurs expositions pendant lesquels M. Jumel, intarissable sur le sujet, a procédé lui-même à la médiation, auprès des plus jeunes notamment. La collection est entièrement numérisée, mais il n’existe pas encore de site qui lui soit dédié. Un autre défi à relever probablement.

En tout cas, si vous êtes intéressés pour accueillir ces trésors, n’hésitez pas à contacter la Mairie de Lanzac, qui fera suivre la demande.

CLR